Rechercher

L'ETAT RECEPTIF, SOURCE DU CRÉATIF

Mis à jour : nov. 12


L’artiste est celui qui perçoit le monde avec une sensibilité particulière. Elle est liée à un “état réceptif” accru, qui est bien souvent la source de sa créativité.



Aujourd’hui, l’ouverture mondialisée aux pratiques sensibles et énergétiques, nous donne accès à des méthodes pour entretenir et développer cet “état réceptif”. Lors de leur pratiques on se rend rapidement compte de ses nombreuses vertus et de ses rapports physiques inter et intra personnels tout à fait particuliers. L’”état réceptif” demande un « arrêt du temps ». Un stop où il faut réussir à ne pas vouloir se projeter dans un futur, même proche. Où il ne faut plus chercher à comprendre, à s’interroger, ni même à vouloir quoique ce soit. Un temps d’arrêt total. Où le fait d’être se suffit à lui-même. Sans chercher à faire quoique ce soit.


Cet arrêt permet de ne plus chercher à faire pour exister, à se différencier par une quelconque originalité, à avoir un but à atteindre. Ici on à le droit de prendre son temps. De le distendre même ! L’ennui fait force d’existence. Le rien à sa place. Le vide, sa densité. Se rapport modifié au temps physique, est une base au calme interne.


Calmer les énergies physiques, émotionnelles, mentales et intellectuelles, permettra de se poser. De partir du rien total et de l’immobilité pour developper une conscience tout à fait particulière du moindre frémissement interne. De developper une pleine conscience de tout élément créé. De sentir comme naissance d’une possibilité créative chaque soubresaut, chaque mouvement d’âme. Partant ainsi d’une base créative saine et sereine, comme la page blanche de l’auteur, ou la toile vierge du peintre.


L’artiste pourra ainsi avoir une pleine conscience de chaque sensation, la lire et la modifier ou la developper. D’où un besoin d’acceptation du temps et des choses telles qu’elles sont. Sans jugement. Sans recherche de performance. Mais dans une écoute et une présence respectée, qui donneront toute la force aux propositions créatives surgissantes.


Calmer les énergies physiques, émotionnelles, mentales et intellectuelles, permettra de se poser. De partir du rien total et de l’immobilité pour developper une conscience tout à fait particulière du moindre frémissement interne.

Développer son “état réceptif” par une pratique régulière permettra à toute personne et à tout artiste d’apprendre à conscientiser et sentir l’ensemble de ses possibilités et de ses propositions créatives. Pour cela, les pratiques méditatives et spirituelles issues d’Asie et d’Orient, nous ont apporté des clés bien précieuses. Pour vous y exercer, en voici quelques unes en partage :

  1. La posture : S’asseoir, s’installer, dans une posture qui vous permettra de vous sentir à la fois en relâchement et en conscience physique. Plusieurs postures existent. Des plus simples comme celle de l’empereur, assis sur une chaise, à des plus contraignantes comme le seiza sur le zafu ou le lotus sur le tapis. Peu importe son niveau de difficulté (qui peut être évolutif), l’essentiel étant que vous pussiez vous sentir posé et à votre aise pour conscientiser. Votre posture devras notamment vous permettre une bonne circulation de l’énergie en vous connectant à la terre et au ciel. Donc en ayant la colonne vertébrale dans une bonne verticalité, sans raideur, mais en sentant qu’un fil tire vos hanches vers le sol, et qu’un autre tire le sommet de votre crâne vers le ciel.

  2. Arrêter le temps : Faire le vide. Laisser passer les idées ou les pensées. Mettre à la porte les préoccupations quotidiennes pour pouvoir se focaliser sur le ressentit de l’instant et du monde présent.

  3. Vivre, respirer : vous concentrez sur votre respiration ventrale. En sentir le va et vient. Y mettre toute votre conscience.

  4. Ouvrir la conscience pinéale : lier la conscience du corps et de l’esprit en touchant avec deux doigts votre crâne entre les deux yeux (3ème oeil). Puis en touchant l’arrière du crâne au niveau de l’occiput. Mettre votre conscience entre ses deux zone pour sentir le corps « passer devant », ouvrir et lier corps et esprit.

  5. Immobilité : Ne plus bouger. Retenir la moindre envie de mouvement. A partir de ce moment, chaque mouvement, chaque état, chaque pensée, devront être consciente.

  6. Création : Initier des mouvements, des pensées, des émotions en pleine conscience. Les parcourir. Les laisser exister, exulter, se developper.

  7. Effacement : Effacer cet élan, ce moment. Calmer les énergies, les émotions, les pensées. Les laisser “mourir”. Jusqu’a atteindre un calme et une sérénité complète.

Avec une pratique régulière, vous vous familiariserez avec une juste gestion de votre stress, de vos émotions, de votre rapport au corps et aux énergies qui vous parcourent. Vous vous exercerez à décupler vos capacités d’acceptation et de croyance en vos énergies créatives et intuitives, par un rapport plus conscient et réceptif à vous-même et au monde. Chers artistes ou artistes en devenir : Exercez votre état réceptif - décuplez votre créatif ! ©Peter Tournier.

39 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle

​© Peter Tournier | INTERCULTURAL METHOD